5 conseils pour s'intégrer dans un nouvel établissement
Back To School,  Conseil

5 conseils pour s’intégrer dans un nouvel établissement

Qu’est-ce que j’aurais aimé tomber sur un article comme celui quelques années plutôt.. J’aurais évité plein de choses. Mais bon, comme on dit, ce sont les expériences de la vie qui nous forgent, n’est-ce pas ? Dans cet article je vais partager mon vécu en tant que nouvelle. Ainsi que 5 conseils pour s’intégrer dans un nouvel établissement.

Si vous connaissez une personne dans cette situation, faites lui lire cet article. Elle vous remerciera peut-être

Mon vécu en tant que nouvelle (collège et lycée)

J’ai assez mal vécu mes premiers instants au collège et ne parlons même pas de ma seconde. La première blessure se fait à la fin de mon CM2, lorsque j’apprends que je partirai dans un collège différent de celui de mes amis d’enfance. Au départ, je pensais que c’était une blague. Que l’on me faisait marcher et que l’on allait me dire à la dernière minute que ce n’était pas vrai.

Hélas, ce n’était pas une blague. Mon petit nuage s’est effondré lorsque je suis partie au rendez-vous d’inscription. J’ai tellement pleuré ce jour-là. J’en voulais à la Terre entière. Mais heureusement pour moi, j’ai réussi à me faire quelques amis. Quelques temps après la rentée, j’étais bien intégrée même si mes amies d’enfance me manquaient un peu beaucoup. Et puis, ce n’est pas comme-ci on était à des milliers de kilomètres les uns des autres. Nos collèges étaient dans le même secteur et quasiment face à face.

La seconde blessure s’est fait à la fin de mon année de troisième. J’ai vraiment pris cette décision comme une trahison. J’ai même remis en cause l’amour de mes parents (mdr, je suis folle moi dis-donc). Je me souviens qu’il m’arrivait de leur dire : « Si vous m’aimez réellement, laissez-moi aller dans le lycée que je veux » Pour vous montrer à quel point je doutais d’eux. Et là, contrairement au collège où j’ai rapidement su trouver mes marques, j’étais complètement dépaysée.

J’ai vraiment mal vécu ma première année au lycée. Rien que par le nom de l’établissement je savais déjà à quel type de personne j’aurais à faire. Des personnes issues de beaux quartiers, si vous voyez le genre. Et comme si cela n’était pas assez, il y avait peu de noirs. On pouvait nous compter tellement nous étions peu nombreux. Environ 15 noirs et arabes sur plus de 350 élèves. Je me souviens de mon premier jour comme-ci c’était hier. Aujourd’hui j’en rigole, mais je vous promets que le jour-j c’était autre chose. J’avais le visage fermé, je ne souriais à personne, je parlais avec une voix grave, fin bref. Les gens de ma classe avaient même peur de moi, parce que je riais et parlais rarement.

Vous savez, lorsque vous êtes blessés au plus profond de vous, cela ressort à l’extérieur mais sous différentes formes. Certains vont se replier sur eux-mêmes, d’autres vont dévier et prendre un autre chemin. Moi, je suis devenue violente et renfermée. Je ne parlais à personne. Je me plaignais tous les jours que Dieu faisait. J’avais perdu ma joie de vivre et cette envie de faire chier le monde. Je me suis créée une carapace en fer, en acier et avec tous les autres matériaux solides qui existent sur Terre. Cela aggravait mon comportement et mon caractère, sachant que je suis quelqu’un de très « dur » et de nature colérique (je vous laisse imaginer le truc).

Mon entourage en a pris un énorme coup, mais heureusement que ma mère était là pour m’écouter et me conseiller. Elle m’a vraiment aidé à garder la tête froide et à me calmer lorsque j’étais sur le point de me faire du mal (non je ne voulais pas me suicider ou autre je vous vois venir. Je parle du mal que crée la colère et la haine).

J’ai quand même appris à vivre dans le milieu et j’ai survécu. Je me suis même fait des amis. Je me suis rendu compte que j’avais mis tout le monde dans le même panier sans même apprendre à les connaître. La puissance des clichés et des idées préconçues est tellement puissante.. Et, avec du recule, pour rien au monde je changerais ces expériences. A cause des découvertes et des leçons que j’en ai tiré. Lorsque j’ai atterri dans mon collège et dans mon lycée, j’étais seule.  Mais je suis sortie de ces endroits avec des amies et de merveilleux souvenirs. Mes larmes et ma colère se sont transformés en rire et en amour.

Avec du recule, je me rends compte de mes fautes et à quel point j’ai retardé mon processus d’intégration. C’est pourquoi je vais vous donner ses 5 conseils qui vous aideront dans votre intégration.

Mes conseils pour s’intégrer dans un nouvel établissement

Be Yourself

C’est vraiment important. Vivre avec un masque ou être une personne que vous n’êtes pas risque d’être dangereux pour vous. Ne dilues jamais tes principes et tes valeurs pour vous faire accepter. Soit ils te prennent tel que tu es, soit ils te laissent. La vie est un choix !

N’ait pas peur de dire non à un groupe

Ce sont souvent les mauvais groupes qui se rapproche des nouveaux. Ils ont cette facilité là à aller vers les autres et sont très sociables. Cependant, ce n’est pas parce qu’ils viennent vers toi que tu es obligé de rester avec eux. Je sais que la solitude ne plaît pas à tout monde. Mais vaut mieux rester seule qu’être mal accompagné (vérité générale confirmée)

Observes

Tu es en position de force car tu ne connais personne et personne ne te connaît. Tu peux donc observer les gens qui t’accompagneront pendant toute une année. On apprend beaucoup de choses avec de simples observations. On analyse le comportement de chacun et on cerne les personnalités.  So, keep calm and observe !

Les travaux de groupes et l’EPS sont des moments pour créer des liens

Qui dit travaux de groupes et équipe dit communication. On est obligé de se parler qu’on le veille ou non. Au début se sera des approches timides avec des interpellations à base de « hey ». Mais, il suffira d’un petit rien pour déclencher une conversation. C’est, donc, le bon moment pour poser des questions et encore une fois d’observer.

Ne soit pas fermer

Ouvre-toi à ce nouveau milieu pour mieux le connaître. Quelques fois il y a de bonnes choses à prendre et d’autres fois, non. Ne pas être fermé ne veut pas dire être ouverte heu … whaaaaaaat ? Tu as le droit de garder certains aspects de ta vie privée tout en leur donnant quelques informations te concernant. Ah oui, ne base pas sur les « on dit que » très important. Fais-toi ta propre idée de la personne.

J’espère qu’avec ces quelques conseils vous serez équipé pour votre premier jour. Si tu as encore quelques doutes ou si tu veux en parler avec une personne que tu ne connais pas.. I’m here ! Voici mon adresse e-mail : sheryl-cherry@outlook.com. Et si tu ne te sens pas trop à l’aise par mail, il y a mes réseaux sociaux juste en bas.

Si vous connaissez une personne dans cette situation, faites lui lire cet article. Elle vous remerciera peut-être.

Avez-vous été nouvel dans un établissement ? Comment l’avez-vous vécu ?

5 conseils pour s'intégrer dans un nouvel établissement

Mille bisous.

SHERYL – CHERRY

Je t’attends ici → FACEBOOK | INSTAGRAM | TWITTER

N’hésitez pas à vous abonner à la newsletter du blog (sur votre droite)

5 commentaires

  • Belineda

    J’aurais aimé avoir quelqu’un qui me dise ces choses lorsque j’ai changé de lycée. Je me rappelle encore que cela n’a pas été facile pour moi de me retrouver seule dans un nouvel établissement. C’est un billet que je conserverai précieusement pour ceux qui en auront.

    • Sheryl-Cherry

      Moi aussi j’aurai aimé avoir ces conseils là … Aujourd’hui je ne veux pas que d’autres personnes se laisse aller. Beaucoup de jeunes se suicident, se droguent, quittent l’école parce qu’ils ne se retrouvent pas dans leur établissement scolaire ! Ca peut paraitre bête, mais ils ont simplement besoin d’une oreille et d’amour !

      Merci ! Si tu sais que ça peut faire du bien à une personne fait le

  • Nymeria

    Coucou !
    J’approuve totalement tes conseils, suis sont très pertinents : j’ai changé de lycée cette année (en 1ère) et c’est à peu près ce que j’ai fait.
    Et être soi, c’est super important. Je trouve que les autres qui affirment leur caractère, n’ont pas peur et s’assument, donnent envie d’aller vers eux et de parler.
    Et merci aux travaux de groupe et au sport, justement😊

    • Sheryl-Cherry

      Hey Nymeria
      Je partage exactement ton avis. Et puis il y a certaines personnes dotées d’un 6è sens capable de détecter la réelle nature d’une personne.. Il n’y a rien de plus vrai que d’être soit même !

      Sans les travaux de groupes et le sport on aurait du mal à se socialiser haha !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.